en 1
clic

Finances et budget

Découvrez les chiffres clés du budget de Mond’Arverne Communauté. Il traduit l’ambition des élus de poursuivre la dynamique actuelle du territoire, en matière de développement durable, d’attractivité économique, de solidarité et de proximité avec les habitants et les communes.

Budget 2019, mode d’emploi

Le budget d’une collectivité est composé de deux parties. Le fonctionnement est dédié aux charges et dépenses courantes, comme l’énergie, les salaires, les contributions diverses. L’investissement quant à lui assure l’amélioration du cadre de vie et le développement des équipements publics. Chaque section doit être présentée en équilibre. À ce budget principal s’ajoutent des budgets « annexes » : pour chaque zone d’activité économique, pour la gestion de l’eau.

L’addition des sections de fonctionnement et d’investissement représente le budget global de la collectivité, soit 33 356 018 €. Cependant, il est important de préciser qu’une partie des recettes que perçoit la communauté de communes est redistribuée soit aux communes, soit à l’État. Le produit issu de la collecte des ordures ménagères est également reversé aux syndicats qui opèrent sur le territoire (Syndicat du Bois de l’Aumône, Sictom Issoire-Brioude et Sictom des Couzes). Aussi, Mond’Arverne Communauté disposait réellement de 23 274 488 € pour son budget 2019.

Le budget global 2019

  • 33,3 M€ de budget (33 356 018 €)

Dont :

  • 24,3 M€ de fonctionnement (24 294 459 €)
  • 9 M€ d’investissement (9 061 559 €)

La répartition par thématiques

  • Economie et tourisme : 5 M€ (dont construction du Musée Archéologique de la Bataille de Gergovie)
  • Environnement : 1,6 M€
  • Urbanisme, habitat et cadre de vie : 2,4 M€ (dont construction du pôle Petite Enfance de Longues et des Loubrettes aux Martres-de-Veyre)
  • Aide à la personne, portage de repas et politique d’insertion : 1,6 M€
  • Culture et sport : 1,9 M€
  • Enfance et jeunesse : 7 M€
  • Administration et politique générale : 13,7 M€ (dont reversement collecte des ordures ménagères, reversement au communes membres et reversement de fiscalité à l’État).

Cette répartition comprend à la fois les sections d’investissement et de fonctionnement.